Formation spécialisée sur le traitement judiciaire des affaires de justice transitionnelle au profit des magistrats

826

Dans le cadre des préparatifs à la mise en œuvre effective des chambres spécialisées, une session de formation approfondie sur le traitement judiciaire des dossiers relatifs à la justice transitionnelle au profit des procureurs et substituts de procureurs et des magistrats, a été organisée, du 16 au 18 février 2018 à Sousse, par le Ministère de la justice et le Conseil Supérieur de la Magistrature ainsi que l’Instance vérité et dignité (IVD) avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH), ONU Femmes, Le Centre international pour la justice transitionnelle, ainsi que le Programme d’appui à la réforme de la justice financé par l’Union Européenne (PARJ).

L’ouverture de l’atelier a été assurée par Mme Sihem Ben Sedrine, présidente de l’Instance vérité et Dignité et M. Walid el Melki membre du CSM, qui ont souligné l’importance de bien se préparer au démarrage effectif du travail des chambres spécialisées qui représentent un des maillons forts du processus de justice transitionnelle. Ils ont mis l’accent également sur l’importance de cette session de formation pour le renforcement des capacités des magistrats en matière de justice transitionnelle.

Il s’agit en l’espèce du deuxième cycle du programme de la formation spécialisée sur le traitement judiciaire des dossiers de justice transitionnelle qui sera suivi par deux autres cycles composés par une formation spécialisée de formateurs nationaux et une formation spécialisée assurée par ces mêmes formateurs nationaux avec les experts internationaux en qualité d’observateurs.

Source